Choisir le bon expert pour le diagnostic immobilier de son logement

un logement à louer

Pour un logement à louer ou à vendre, il est toujours nécessaire de les faire diagnostiquer pour déterminer leurs valeurs actuelles. Plusieurs éléments doivent alors être pris en compte comme l’ancienneté, le nombre de pièces, etc. Mais comment reconnaitre si c’est le bon professionnel ? Existe-t-il des fourchettes de prix ?

Comment doit se passer le diagnostic ?

Après avoir choisi votrez diagnostiqueur, vous devez l’appeler pour lui demander un devis. Généralement, un simple coup de téléphone peut suffire. Sinon, il peut vous l’envoyer par e-mail. Dès que le montant vous convienne, et que vous acceptez, il vous propose un rendez-vous pour l’expertise.

Le jour venu, il examine tout ce qui concerne le bâtiment en question. Il vous donne un délai précis pour la remise des rapports. Attention ! Chaque expert a ses propres façons de procéder, donc, inutile de les comparer !

Qu’exige-t-on d’un diagnostiqueur pour vérifier sa compétence ?

Tout d’abord, il est impératif qu’il ait suivi des formations au sein d’un organisme accrédité par la COFRAC (comité français d’accréditation). De ce fait, il doit être enregistré et déclaré. C’est pourquoi ils doivent figurer dans l’annuaire de la chambre des diagnostiqueurs immobiliers (CDI) de France. La certification est valable pendant 5 ans.

Ensuite, il doit disposer d’une assurance responsabilité civile professionnelle. Cela vous permettra de régler les erreurs que le professionnel aurait faites lors des expertises.

Par ailleurs, pour que le rapport soit complet, assurez vous qu’il maitrise parfaitement les domaines suivants : le diagnostic amiante, l’installation de gaz, les termites, la performance énergétique, l’électricité et le plomb.

Et enfin, il doit être impartial dans ses démarches. Il ne doive recevoir aucune commission de la part d’une tierce personne, pour surestimer ou pour sous évaluer un bien immobilier.

Ainsi, il vaudrait mieux lui demander de vous montrer la preuve de ces aptitudes et sa bonne foi avant l’intervention.

Comment reconnaître que le prix est raisonnable ?

Sachez que le coût d’une prestation peut varier d’un professionnel à l’autre. Lors de votre premier contact avec le diagnostiqueur, il vous donne un devis. Celui-ci doit être détaillé. Vérifiez que le montant total soit en TTC, car c’est le prix à payer. Aussi, demandez-lui si son frais de déplacement y est déjà inclus ou non !

Pour éviter de se faire arnaquer, il est conseillé d’appeler un expert faisant partie d’un réseau d’agences. Malgré le coût un peu élevé, la prestation est de qualité et assurée.