Diagnostic immobilier à Hauts de Seine, expertise amiante

expertise amiante

En Hauts-de-Seine, la loi a imposé 7 diagnostics obligatoires avant de mettre en vente un bien immobilier. L’amiante en fait partie, pour toutes les constructions réalisées avant le 1 Er juillet 1997 ! En fait, la présence d’un amiante au sein d’un bâtiment est nocive pour l’homme. Certes, il faudrait faire appel à des professionnels pour réaliser la prestation.

Pourquoi le diagnostic amiante est-il exigé en Hauts-de-Seine ?

Les conséquences néfastes de l’amiante sur la santé des êtres humains ne sont pas immédiates. En tout cas, respirer de l’air contenant ce composant toxique peut entraîner plusieurs maladies graves comme le cancer du poumon. Pour préserver la santé des futurs occupants et de l’entourage, le département en Hauts-de-Seine a exigé un diagnostic amiante pour tous les bâtiments à vendre.

Il est important de choisir un expert pour réaliser l’acte. En ligne, il est possible de dénicher de nombreux professionnels qualifiés. Cependant, nul ne saurait confirmer la qualité de leurs prestations. Dans ce cas, le mieux serait de se faire recommander ! Attention ! Il doit être certifié par un organisme accrédité par l’État. Comme remarque, tous les métiers de l’immobilier ne sont pas connus du grand public mais il est certain que les opportunités de faire carrière sont variées et les postes bien rémunérées même si vous êtes débutant. Pour rechercher une offre d’emploi dans l’immobilier dans les Hauts-de-Seine, consultez ce site.

Qu’en est-il des autres diagnostics ?

Il n’y a pas que le diagnostic amiante qui soit obligatoire en Hauts-de-Seine. En fait, les 6 autres sont : le gaz, les termites, le plomb, l’électricité, l’ERNT et la performance énergétique ou DPE. Étant donné que l’amiante est un produit à risque, son utilisation dans les nouvelles constructions est interdite.

Après avoir reçu le rapport rédigé par un diagnostiqueur immobilier, le propriétaire du bâtiment doit rassembler tous les comptes rendus des 7 diagnostics. Ensemble, ils forment ce qu’on appelle le dossier de diagnostics techniques ou DDT. Et ce document est annexé aux actes authentiques ou aux promesses de vente.

 Comment se passe le diagnostic ?

Après avoir visité toutes les pièces du logement, le diagnostiqueur certifie par le biais d’un rapport daté et signé qu’il n’y a pas d’amiante sur les lieux. Pour les parties communes, le diagnostic amiante est pris en charge par le syndic de copropriété. D’ailleurs, ce rapport est valable aussi longtemps que la maison sera en état, si le résultat est négatif ! Dans le cas contraire, un diagnostic est indispensable tous les 3 ans.

Le diagnostiqueur vérifie tous les matériaux susceptibles de contenir de l’amiante, comme les conduits et les canalisations, les bardages, les cloisons, etc. Généralement, s’il constate des anomalies, il fait des prélèvements pour les analyser dans un laboratoire.

 Dans le cas où le vendeur n’a pas effectué un diagnostic amiante, et que l’acheteur le découvre, il peut demander une baisse du prix, sinon même l’annulation de celle-ci. D’ailleurs, la responsabilité civile du propriétaire est mise en jeu.