Se former pour devenir diagnostiqueur immobilier

un diagnostiqueur immobilier

Quel que soit le chemin que vous souhaitez entreprendre, une formation est toujours obligatoire. Que ce soit pour se reconvertir ou pour un nouvel emploi, pour devenir un diagnostiqueur immobilier, dans cet article, trouvez les informations indispensables pour y accéder. Qui plus est, des qualifications sont aussi exigées pour compléter les connaissances !

Quelles sont les formations disponibles ?

Vous avez le choix entre plusieurs types de formations : en salle à l’université, offerte par un réseau, par alternance, par correspondance ou en entreprise. Pour des cursus rapides, quelques jours peuvent suffire. Mais pour approfondir les acquis, il faudrait prévoir quelques mois, voire même quelques années pour l’obtention d’un bac+2 par exemple. La licence professionnelle en bâtiment et construction est également acceptée.

En outre, une bonne connaissance en techniques du bâtiment serait idéal ou une expérience dans le domaine pour débuter les cours de courte durée ou pour une mise à niveau. Néanmoins, les frais de scolarités sont assez chers. La fourchette est entre 5 000 à 9 000 euros HT selon les établissements. Et ce tarif est destiné seulement pour les diagnostics obligatoires. Mais au fil du temps, il est préférable de poursuivre les études pour enrichir les connaissances et acquérir de nouvelles compétences.

Qu’en est-il des spécialisations ?

Pour devenir un diagnostiqueur en performance énergétique, un bac+2 en technique du bâtiment est nécessaire. Sans quoi le prétendant doit avoir une expérience de trois ans minimum dans le secteur. Sinon, il devrait pouvoir justifier un diplôme d’équivalence. Cependant, une certification peut suffire s’il en dispose.

 Mais une expérience est toujours exigée pour compléter un diplôme que ce soit un bac+2, bac+3 ou bac+5. Pour obtenir une certification professionnelle, il est conseillé de faire appel à une validation des acquis de l’expérience (VAE). Il existe 3 niveaux enregistrés au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) : II, III et IV.

Quelles sont les autres exigences ?

Les compétences d’un diagnostiqueur doivent être prouvées par des certifications délivrées par des organismes accrédités par le COFRAC (comité français d’accréditation). Attention ! La validité de ces certificats est de 5 ans renouvelable.

Pour exercer le métier, il est indispensable d’avoir le sens de l’observation. Certes, l’expert sera tenu de vérifier l’état du logement, les risques, l’évaluation, etc. Étant donné qu’il sera toujours en contact avec des clients, il devrait avoir une aisance relationnelle et une bonne présentation.

Par ailleurs, il exerce souvent ses missions seules, donc il devrait être autonome. De même qu’il devrait être impartial dans ses fonctions, et avoir le sens de l’analyse.